Séminaire : L’action du Bureau international du Travail en Afrique de l’Ouest

Le 2 juillet 2021 à 15h (heure française) s’est tenu en visioconférence le dernier séminaire Labafrica de l’année universitaire consacré à «L’action du Bureau international du Travail en Afrique de l’Ouest».

Intervenant : Moussa Oumarou, Directeur général adjoint du BIT

 

1 – La fabrique de l’action du BIT en Afrique de l’Ouest

Comment est organisé, structuré le BIT pour traiter des questions concernent les Etats ouest-africains ? Comment se construit, se structure l’expertise du BIT: quelle est la part de l’expertise interne au BIT, aux États de la sous-région ? Quels réseaux d’experts sont mobilisés? Quels rapports entretenus avec l’UEMOA ? La CEDEAO ?

Comment est construit l’agenda du BIT concernant les États d’Afrique de l’Ouest ? Est-ce qu’ils font l’objet de campagnes spécifiques ou au contraire sont inscrits dans des projets plus larges?

Comment les demandes, les besoins des États sont pris en compte pour définir les priorités et les enjeux de l’action du BIT les concernant ?

2 – Priorités et actions du BIT en Afrique de l’Ouest

Quelle (s) priorité(s) du BIT sur le terrain ouest-africain ?  Ces priorités sont-elles communes aux États membres de l’UEMOA ou spécifiques à certains d’entre eux ? Quels objectifs de court et long terme ? Quelles actions concrètes sont en cours, où ? Avec quelles collaborations (locales, internationales) ?

3 – Le regard porté par le BIT sur sa propre action

Des progrès sur quelles questions ? Des résistances ou reculs sur quels sujets ?

Séminaire : Informalité et marché du travail, mise à l’épreuve d’une catégorie analytique

Le séminaire Labafrica consacré à  “Informalité et marché du travail, mise à l’épreuve d’une catégorie analytique” s’est tenu le 18 juin 2021 à 14h (heure française) en visioconférence.

Intervenants :
François Combarnous, professeur d’économie à l’Université de Bordeaux, GRETHA
Jean-Philippe Berrou, maître de conférences en économie à Sciences Po Bordeaux, LAM

 

« L’informel » (économie informelle, de l’ombre, grise, etc.) est un phénomène prépondérant dans les pays en développement et notamment en Afrique sub-saharienne où elle représente en moyenne près de 90% de l’emploi total et entre 30 et 40% du PIB.  La crise de la covid-19 a rappelé la très grande vulnérabilité de ces emplois et activités et interroge quant au rôle que l’économie informelle peut jouer dans la reprise post-covid et les ambitions d’émergence du continent. Dans ce séminaire, après un échange introductif autour de la notion d’« informel » et la manière dont celle-ci est abordée dans le champ de l’économie, deux axes de réflexion seront abordés. Le premier portera sur les spécificités des marchés du travail en Afrique Subsaharienne au regard du poids qu’y tient l’informalité et de ses implications politiques. Le second s’intéressera aux mécanismes de coordination et institutions structurantes dans l’informel en l’absence de recours possibles aux dispositifs formels de régulation. Le rôle des réseaux de solidarité et les implications de l’irruption du numérique seront discutés.   

  1. L’informel, une catégorie analytique controversée (discussion introductive – animation wooclap) [20 min]
  2. Marché du travail et informalité en Afrique Sub-Saharienne : principales caractéristiques et implications politiques [20 min]
  3. Mécanismes de coordination et institutions structurantes des activités informelles : réseaux de solidarité et disruption numérique [20 min]

Suggestions bibliographiques

Roubaud, François. « 7. L’économie informelle est-elle un frein au développement et à la croissance économiques ? », Regards croisés sur l’économie, vol. 14, no. 1, 2014, pp. 109-121.

Poggi, C ; et al. (2019) , Économie informelle : cinq mythes à déconstruire à travers le monde, The Conversation

Yu et Vorisek, 2021, Cinq raisons de s’inquiéter du poids de l’économie informelle, Banque Mondiale Blogs